Forum des institutions des Cadres Nationaux des Certifications (Atelier continental) - Information en Français

Le Ministère de la Formation Professionnelle et Métiers (MFPM) de la République Démocratique du Congo (RD Congo) coorganise avec le projet « Cadre Continental Africain de Certifications » (ACQF-II) et les pays Africains, le « Forum continental des institutions des Cadres Nationaux de Certifications ». Cet atelier aura lieu à Kinshasa, du 18 au 20 juin, à l’Hôtel Memling.

Principales références et sources pour ce Forum

1       INTRODUCTION

1.1      Contexte et objectifs de l’atelier

Ce Forum s'inscrit dans le cadre du programme d'ateliers de formation, de dialogue et de partage entre pairs organisé par le projet ACQF-II en 2024. Cet atelier sera suivi d'une série sur les thèmes suivants: l'évolution des cadres de certifications ; la digitalisation de la gestion des certifications ; le référencement entre les cadres nationaux de certifications (CNC) et les CQA ; Validation des acquis de l'expérience (VAE) ; les systèmes d'accumulation et de transfert de crédits ; les micro-certifications ; l'essor des compétences vertes et le rôle des cadres de certification ; les profils professionnels communs ; la gouvernance des certifications dans un monde en mutation ; la Plateforme de qualifications et micro-certifications de l'ACQF ; le Réseau africain des certifications. Ces ateliers seront accueillis par différents pays africains, de juillet à novembre 2024.

Le projet ACQF-II a été lancé en avril 2023 pour soutenir la mise en œuvre de l'ACQF en tant qu'instrument politique continental, contribuant à la transparence, à la comparabilité et à la reconnaissance des qualifications, à la collaboration entre les CNC, la promotion de l'apprentissage tout au long de la vie et au soutien aux États membres dans l'élaboration des CNC et des politiques connexes. Le projet ACQF-II développe et met en œuvre des outils innovants tels que la Plateforme des qualifications et des micro-certifications (niveaux national et continental), la campagne RPL et des outils d'information sur le marché du travail. Le site Web de l'ACQF contient tous les résultats et les informations mises à jour sur les activités du projet avec les partenaires.

Objectifs du Forum des CNC

Ce Forum des CNC s’est fixé les objectifs ci-après :

  • Appréhender et réfléchir sur les expériences Africaines du développement, réforme, mise en œuvre et les impacts des CNC et politiques connexes.
  • Partager des informations actualisées sur les activités en cours et planifiées du projet ACQF-II, y compris une session de formation sur la Plateforme numérique des Certifications et Micro-Certifications de l’ACQF.
  • Dialoguer et coconstruire les grandes orientations, portée et éléments de feuille de route pour le lancement et opérationnalisation du Réseau Africain des Certifications.

Contexte

Considérant la Stratégie Continentale Africaine de l’Éducation (CESA-25), notamment ses Objectifs 4c) et 4d) qui appellent les États Membres à : 4c) « Mettre en place des cadres nationaux de certifications (NQF) et des cadres régionaux de certifications (RQF) afin de faciliter la création de multiples voies d'acquisition d’aptitudes et de compétences, ainsi que la mobilité entre les sous-secteurs ; et 4d) « Développer un cadre continental de certifications lié aux cadres régionaux de certifications ainsi qu’aux cadres nationaux de certifications, afin de faciliter l'intégration régionale et la mobilité des diplômés » ;

Guidés par le Document de Politique de l’ACQF qui a été validé par les États Membres de l’Union Africaine en juillet 2023 et le rôle primordial qu’il accorde au renforcement des capacités, réseautage, plaidoyer et communication ;

Appuyé par le projet « Mise en œuvre du Cadre Continental Africain des Certifications », soutenu par l’Union Africaine, l’Union Européenne et ETF dans la période 2023-2026 ;

Notant l'impératif de l'apprentissage tout au long de la vie, de la mobilité des compétences et des qualifications, et de l'amélioration de l'employabilité que les CNC doivent appuyer et renforcer ;

Rappelant l'importance de l’éducation, de la formation et des compétences pour la réussite de la transformation verte et numérique, pour une croissance durable, inclusive et équitable, et pour l’utilisation bénéfique des nouvelles formes d’Intelligence Artificielle ;

Considérant les besoins d'innovation dans les systèmes d’éducation et formation (tous niveaux) pour renforcer leur réponse aux demandes du marché du travail et de la société, et adopter de nouvelles approches en matière de développement et de reconnaissance des compétences, telles que les micro-certifications et la validation des apprentissages non formel et informel ;

Guidés par le contexte des stratégies d'intégration africaine, en particulier l'Agenda 2063 et son Plan de mise en œuvre des dix premières années 2023, la CESA-25, la Zone de Libre Échange Continentale Africaine, ainsi que les dix-sept recommandations portées par le Réseau Africain des Cadres des Certifications et de l’EFTP ;

Inspirés par les priorités définies par l’Union Africaine pour l’année 2024 dédiée au thème « Éduquer une Afrique adaptée au XXI siècle – construire des systèmes éducatifs résilients, pour un accès accru à un apprentissage inclusif, qualitatif, tout au long de la vie, et pertinent pour l’Afrique ».

Concepts et objectifs des Cadres Nationaux des Certifications (CNC)

Le partenariat, la collaboration et la synergie entre l’ACQF et les CNC en Afrique contribuent au changement et réformes des écosystèmes du développement des compétences et de l’apprentissage tout au long de la vie, avec un rôle majeur dans les dimensions suivantes :

  • Confiance mutuelle, meilleure compréhension entre pays et entre régions en Afrique et ailleurs: L’ACQF et les CNC forment un vaste écosystème qui mènera à une Zone Africaine de Certifications de confiance. Ces acquis seront le résultat du référencement des CNC et des CRC à l’ACQF, du renforcement de la qualité et du partage d’information actualisée sur les certifications des différents pays que la Plateforme des Certifications ACQF vise à amplifier.
  • Comparabilité internationale des certifications, mobilité équitable des apprenants et des travailleurs, reconnaissance des certifications des citoyens nationaux de retour de migration : l’ACQF et les CNC sont des instruments compréhensibles en Afrique, en Europe et sur d’autres continents. Tous les CNC parlent un langage commun, malgré les différences de systèmes et de structures d’éducation et de formation. Les qualifications des CNC seront comparables à celles d’autres pays. La reconnaissance et la mobilité (verticale, horizontale, continentale et internationale) est appuyée par des instruments tels que les systèmes d’accumulation et transfert des crédits, la VAE, les répertoires et plateformes numériques des certifications et le référencement entre CNC, CRC et ACQF.
  • Pertinence: Révision et amélioration des certifications existantes et développement de nouvelles qualifications répondant aux nouvelles exigences de la société et du monde du travail. Les bases des données et analyses en temps réel sur les tendances de demande des employeurs, ainsi que les plateformes de divulgation de ces données probantes sont des éléments essentiels pour orienter les réformes, le développement des certifications pour l’adaptabilité et l'employabilité, et enfin, pour une croissance équitable et inclusive où tous / toutes ont le droit aux certifications de confiance pour leur insertion juste et adéquate dans le monde du travail, la société et le Monde.
  • Clarté, comparabilité et cohérence : des atouts visibles grâce à l’harmonisation et l’assurance qualité des certifications, alignées sur les niveaux du CNC et référencées à l’ACQF ; par les principes d’Approche Par Compétences. En effet, les grandes disparités et l’incohérence des titres et des niveaux de qualification existants sont à l’origine d’inadéquations sur le marché du travail, telles que des difficultés d’adéquation entre les emplois et l’insatisfaction des employeurs, lorsqu’ils recrutent du personnel pour de grands projets et des opérations courantes.
  • Orientation professionnelle : Soutien à l’amélioration de l’information et de l’orientation professionnelle des jeunes et des adultes. Le CNC enregistre toutes les qualifications de qualité et fournit ces informations aux différents utilisateurs par le biais de bases des données numériques accessibles en ligne. Les apprenants disposent alors d’informations transparentes sur le contenu des qualifications, les voies de progression vers la formation continue et sur la mobilité horizontale vers d’autres qualifications pour les emplois émergents. Ainsi, le choix des parcours de formation devient plus objectif, basé sur les informations crédibles sur les métiers et les contenus des qualifications. L’ACQF y contribue par la mise en place d’un instrument innovateur, digitalisé et connecté en ligne : la Plateforme ACQF des Certifications et Micro-Certifications.
  • Inclusion sociale : grâce à l’Approche par Résultats d’Apprentissage, le CNC soutient la validation et la reconnaissance des aptitudes et compétences acquises au travail et dans les expériences sociales, dans les apprentissages non formels et informels. Il s’agit d’une innovation majeure qui favorise l’accès aux qualifications de tous les travailleurs expérimentés, les jeunes et adultes motivés et actifs. C’est une question d’équité sociale : les citoyens peuvent avoir leurs compétences visibles et documentées. La validation des acquis de l’expérience se base sur les référentiels du CNC et s’appuie sur des procédures de qualité qui assurent la crédibilité de l’évaluation et la certification. L’ACQF appuie la VAE en Afrique par une Campagne spécifique qui comprend la formation des acteurs, la divulgation d’un nouveau Guide Méthodologique pour les Professionnels VAE, le développement des documents nationaux de Politique VAE et des Guides d’application et des actions de divulgation des bonnes pratiques VAE entre pays.
  • Enfin, tous les CNC sont ouverts à l’innovation, tels que : de nouveaux types de qualifications pour l’apprentissage tout au long de la vie et une formation flexible (micro-certifications) ; les compétences nouvelles et émergentes, en particulier celles qui sont essentielles pour que les métiers et emplois deviennent « verts » et les travailleurs capables de travailler avec de nouvelles techniques et l’IA, ainsi qu’avec de nouveaux matériaux écologiques. Par ailleurs, la numérisation a un impact sur chaque étape de la vie sociale et des affaires ; ce qui nécessite d’énormes efforts pour requalifier et améliorer les compétences des millions d’employés et de travailleurs. Le CNC dispose des atouts politiques et des outils techniques pour contribuer à cette révolution des compétences.
  • L’écosystème ACQF-CNC est indispensable pour le continent Africain, le plus jeune au Monde, et qui veut et doit créer une merveille économique équitable, durable et verte, s’industrialiser, offrir des services innovateurs, produire de la valeur ajoutée, booster une agriculture productive et durable qui nourrit le continent tout en étant capable d’exporter, générer des emplois de qualité et productifs pour toute la population, et finalement exploiter les compétences et la diversité culturelle des populations africaines dans un objectif de développement dans la durabilité.

1       Programme de l’atelier

L’atelier est structuré en 9 espaces thématiques :

Jour

Thèmes

Pays, facilitation

18 juin

09.30-13.00

 

13.00-14.00 Déjeuner

 

Ouverture sous le Haut-patronage du Président de la République, Chef de l’Etat, bienvenue à tous les participants, allocutions officielles.

1.    Les CNC en Afrique : réformes, impacts et nouvelles perspectives. Enseignements des CNC plus expérimentés. Innovations des CNC plus jeunes.

La Présidence et le Gouvernement de la République Démocratique du Congo, la Commission de l’UA, ACQF.

Angola, Cap Verde, Afrique du Sud, Ghana, Kenya, Somalie, Zambie, Zimbabwe. ACQF

 

14.00-17.00

2.    ACQF : aperçu de la politique, activités et outils de mise en œuvre.

3.    L’Apprentissage tout au long de la vie. VAE. Systèmes d’accumulation et transfert de crédits. Micro-certifications.

ACQF-II

 

Kenya, Maurice, Mozambique, Seychelles, Zambie.

19 juin

09.30-13.00

 

13.00-14.00 

Déjeuner

4.    Gouvernance de l’ACQF : Réseau Africain des Certifications. Objectifs, organisation, membres, feuille de route. Dialogue, consensus.

5.    Comparaison et coopération entre ACQF et autres Cadres Régionaux des Certifications, et autres Réseaux pertinents.

ACQF-II – MFPM.

Tous les pays.

ACQF, Seychelles, Cap Verde, Sénégal, UEMOA, CEEAC, EAC

14.00-17.00

6.    Référencement CNC-ACQF – activité clé de l’ACQF. Comparabilité, reconnaissance et portabilité des certifications. Confiance mutuelle entre les pays et CNC.

ACQF-II

Afrique du Sud

 

 

7.    La transformation numérique et verte. Rôle des CNC.

8.    Transparence et digitalisation des CNC et ACQF. Répertoires et plateformes des certifications :  exemples.

ACQF-II, Zimbabwe, Sierra Leone

 

Maurice, Kenya

20 juin

09.30-13.00

13.00-14.00 Déjeuner

14.00-15.30

 

9.    La Plateforme numérique des Certifications et Micro-certifications (QCP) de l’ACQF. Formation sur les concepts et outils de la QCP.

 

Débat final. Prochains ateliers et activités ACQF avec tous les pays.

Remerciements. Clôture en présence des Plus hautes autorités de la République Démocratique du Congo.

Présentation de la Culture de la République Démocratique du Congo

ACQF-II

 

 

MFPM, ACQF, CUA

 

 

 

Contacts :

  • Laurent NDAYWEL MBOSELE, Coordonnateur de la Cellule technique de partenariat à l’EFTP au MFPM ;
  • Mme Eduarda Castel-Branco, Coordinatrice du projet ACQF-II